Reproduction des panthères : leur mode de vie

Reproduction des panthères : leur mode de vie

Mode de vie des panthères

La reproduction des panthères, aussi fascinante soit-elle, ne peut s’effectuer que dans un environnement adapté. Les panthères ont chacune leurs critères pour assurer leur descendance dans les meilleures conditions possibles. Focalisons-nous aujourd’hui sur les éléments propices au développement des différentes sous-espèces de panthères.

Reproduction des panthères : Habitat et zones géographiques

Le mode de vie de la panthère, ou léopard, a été pu être aperçu dans une grande variété de milieux, pouvant aller de la forêt tropicale humide au désert, en passant par les milieux rocheux pour la panthère des neiges. On la retrouve cependant plus fréquemment dans la savane et la forêt.

La taille du territoire de la panthère varie en fonction de l’habitat qu’elle préfère. Si la savane est son territoire de prédilection, un territoire où les proies sont abondantes mesure de 30 à 78 km² pour les mâles et de 16 à 38 km² pour les femelles. Lorsque l’habitat est montagneux, le territoire peut s’étendre jusqu’à 400 km². Pour la Thaïlande, les panthères ont un territoire de 27 à 37 km² alors qu’en Russie, il peut s’étendre à 300 km. Le territoire des mâles recouvre toujours un ou plusieurs territoires de femelles augmentant davantage les chances de rencontres. Le marquage du territoire se fait en griffant l’écorce des arbres, ou en aspergeant de l’urine.

Reproduction des panthères : leurs caractéristiques et atouts pour la chasse

La souplesse de la panthère lui permet d’atteindre une vitesse de pointe de 58 km/h, et en fait une excellente grimpeuse. Le félin est capable de soulever des proies bien plus lourdes qu’elle, jusqu’à 150 kg environ. La panthère peut tout aussi bien sauter sans élan sur six mètres de long et trois mètres de haut. Le pelage de la panthère peut varier selon les sous-espèces, mais il est généralement composé de taches sur fond jaune pâle ou marron. Toutes ces caractéristiques en font un atout pour chasser et se nourrir.

La panthère est dite « carnivore opportuniste », elle se nourrit avant tout de proies simples à attraper. Ses proies sont de toutes les tailles, allant de l’insecte au girafon. On retrouve également primates, gazelles, cervidés, oiseaux, reptiles, rongeurs…

Etant un animal naturellement très solitaire, la panthère chasse à l’affût de nuit. Dès qu’une proie est repérée, elle s’en approche en se tapissant au sol et lui saute dessus dès qu’une opportunité se présente. Elle l’agrippe par le flanc ou l’arrière-train puis lui mord la nuque ou à la gorge. Elle la transporte ensuite en haut d’un arbre si elle le peut, là où son butin est à l’abri d’éventuels concurrents. Elle peut tout aussi bien surprendre ses proies en leur sautant dessus depuis une branche d’arbre.

L’accouplement et la reproduction des panthères

La reproduction des panthères est une période particulière, la panthère étant un animal exclusivement solitaire excepté durant les périodes d’accouplement. La saison de reproduction se situe au début du printemps (janvier-février) pour les espèces vivant en régions subtropicales, et toute l’année dans les milieux tropicaux.  Dans la majorité des cas, la femelle met bas tous les deux ans après une gestation de 90 à 105 jours. Sa tanière peut être une crevasse rocheuse, un arbre creux, ou même des buissons denses ; elle en change régulièrement en transportant ses petits un à un. La portée est en général composée de deux à trois petits, plus rarement quatre. La mère leur apprend à chasser dès trois mois et reste avec eux jusqu’à la prochaine portée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *